Les Centulles XIe_XIIIe siècles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Centulles XIe_XIIIe siècles

Message  Admin le Lun 7 Nov - 10:38

Vous ne pouvez pas utiliser les images, les photos et les textes que vous trouvez sur ce site dans la mesure où celles-ci m'appartiennent, leur utilisation publique ou commerciale est strictement interdite sans l'accord écrit de l'auteur.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

1 - Denier : argent - de 0,60 à 1,50 g. - C
CENTVLLO COM
Croix cantonnée d’un besant aux 1er et 2e.

R/ X ONOR FORCAS
Dans le champ : M P X


Dernière édition par Admin le Lun 14 Nov - 13:59, édité 2 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 603
Date d'inscription : 14/10/2012

http://serge64.totalsujet.com

Revenir en haut Aller en bas

Denier aux deux croisettes

Message  Admin le Lun 7 Nov - 11:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Variétés:
A/ une croisette en début de légende
R/ le A de Forcas est différent


Dernière édition par Admin le Lun 14 Nov - 14:01, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 603
Date d'inscription : 14/10/2012

http://serge64.totalsujet.com

Revenir en haut Aller en bas

L'obole des Centulles

Message  Admin le Lun 7 Nov - 11:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

2 - Obole : Argent – de 0,36 à 0,50 g - C
Même légende et même type.

R/ Même légende et même type.


Dernière édition par Admin le Lun 14 Nov - 14:01, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 603
Date d'inscription : 14/10/2012

http://serge64.totalsujet.com

Revenir en haut Aller en bas

Les Centulle

Message  Admin le Mar 8 Nov - 13:49

Vers 580, le peuple Vascon, peuple ibérique non latinisé, venu de la Navarre espagnole, envahit le sud ouest de la Gaule. La Novempopulanie devient alors la Vasconia puis Gasconha qui deviendra la Gascogne.

Les partages successifs de la Gascogne en font une mosaïque de seigneuries indépendantes.
C’est à l’occasion de ces morcellements que nait au IXème siècle, la Vicomté de Béarn.

La fabrication des premières monnaies béarnaises ne commence pas avant 1058 sous Centulle IV (1058-1088) qui prit le nom de Comte du Béarn.

Ce monnayage est l’un des plus abondants du Moyen-âge.

Ces monnaies se trouvent aux quatre coins de France. De nombreux trésors avec plusieurs centaines de pièces ont été mis à jour, examinés et répertoriés.

Elles ont circulé dans toute l’Europe jusqu’en Orient, sans doute par les croisades.

Le denier de Morlaàs (le Morlan) était très prisé. Il avait plus de valeur que le royal denier Tournois car il était en bon argent. C’est la raison pour laquelle on les trouve en très bon état.

L’atelier de Morlaàs battait monnaie dans le château situé sur le coteau qui domine la ville. Aujourd’hui disparu, il se nommait Forcas, C’est pendant le règne de Gaston X de Grailly qu’il devient, Forqvie, il servait de résidence aux comtes dans la capitale béarnaise. Ce nom peut dériver de Forcade, mot qui désignait un lieu planté d’arbres et surtout de chênes.
Le nom Forqvie restera dans les légendes des souverains du Béarn jusque vers 1524 où Henri Ier d’Albret ouvrira l’atelier de Pau. Sur les grosses pièces on retrouve la légende

PAX : ET . HONOR : FORQVIE : MORLAN .
Paix et honneur au château de Morlaàs.

Les premières monnaies du Béarn sont toutes aux mêmes types
Avers : Centvllo COM (Centulle le comte)
Une croix cantonnée d’un besant au 1er et 2ème canton.
Revers : + ONOR Forcas (honneur au château)
Dans le champ, les lettres MP +

De nombreux historiens ont étudié ces monnaies et son type pose toujours problème.
Les premiers auteurs voyaient dans le champ : Pax Morlaci, Morlano percussa, Morlan, Proprietarivs ou Palatium, Propagator pacis….

Au XIX, un érudit finit par faire admettre le mot PAX avec un A dégénéré en forme de M pour rappeler la Paix de Dieu. Encore maintenant, dans les ventes ou identifications, on dit PAX dans le champ.

Après avoir étudié plusieurs monnaies en bon état, il faut admettre comme le disaient certains feudistes, que la première lettre dans le champ est bien un M , le même que celui de la légende pour COM et non un A dégénéré. Les graveurs de Morlaàs faisaient la différence entre le M et le A.
La croix est la même croisette de la légende et non un X. Comme certains auteurs, je pense qu’il s’agit bien un M pour Morlan. Le P peut être pour la Paix
Quelques variétés sont à signaler :
- la différence de poids, de 0,58 à 1,50 grammes ;
- dans la forme des lettres du champ  et dans les légendes ;
- l’emplacement des besants dans la croix (peu courant) ;
- et rare avec une croisette en début de légende à l’Avers.
Cette dernière monnaie est énigmatique, dans les archives départementales on ne trouve aucune trace de cette variété. En France plusieurs trésors de centaine de deniers ont été répertoriés et aucun denier aux deux croisettes n’y figurait, de même au musée de Pau.
Depuis plusieurs années je surveille tous les forums de détection de France et les peux de denier aux deux croisettes que j’ai vu passer ont étaient trouvés  dans la Haute Garonne et L’Ariège. C’est dans ce département, à Mirepoix en 1956, que fut trouvé un énorme trésor de monnaies d’or et d’argent contenant des centulles aux deux croisettes. 16 monnaies de cet ensemble furent vendues par CGB en vente sur offres. Ou et quand a-t-il était frappé ce denier ?
L’obole est de même types avec un poids de 0,34 à 0,56 grammes). Elle valait la moitié du denier.

Les monnaies des Centulle circulent jusqu’au XIVème siècle. Les successeurs Jean de Grailly et Gaston de Grailly conservent le même type en mettant leurs noms dans les légendes.
avatar
Admin
Admin

Messages : 603
Date d'inscription : 14/10/2012

http://serge64.totalsujet.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Centulles XIe_XIIIe siècles

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum